Spécial enfant....

 

 

IMG_2071.JPG

 

 

IMG_3147.JPG

 

 

IMG_1826.JPG

 

 

da9918cd2de355c6483426642aa2411e.jpg

 

 

IMG_3629.JPG

 

 

IMG_1482.JPG

 

 

IMG_1537.JPG

 

 

IMG_1946.JPG

 

 

 

IMG_0885.JPG

 

 

IMG_1331.JPG

Petits ours en peinture acrylique sur bois

 

IMG_0826.JPG

 

 

IMG_0587.JPG

 

DSCF6155-horz.jpg

Autour de l'ours

 

IMG_0057.JPG 

 

Le petit monde des ours

 

 Entre la douceur de la peluche et les câlinous tout doux,

ils nous transportent au pays de notre enfance

Sujet inépuisable en tissus,en fourrure,

on peut l'imaginer gros,petit,allongé,coquin...

mais toujours attendrissant.

  

 

 

 DSCF6108-horz.jpg

 

 

 Boîtes de rangement 

 

 

 

Par un beau matin de novembre de l’année 1902, Theodore « Teddy » Roosvelt, s’embarqua sur le Mississippi pour une partie de chasse. Il partait régler dans le sud une histoire de frontière entre les Etats du Mississippi et de la Louisiane, et en profitait pour prendre un peu de bon temps avec ses amis et compagnons de chasse. C’était une région à ours mais, ce jour là, ils tardaient à se montrer. Après déjeuner, parvint aux oreilles du Président une rumeur selon laquelle un ours était enfin en vue. Très excités, tous les chasseurs se mirent en route… pour se retrouver devant un vieil ours épuisé attaché à un arbre. Offusqué, le Président refusa de tuer le pauvre animal en déclarant que c’était contraire à l’honneur sportif et que ses enfants ne lui pardonneraient jamais. Clifford Berryman, caricaturiste politique au Washington Post, rapidement mis au courant de l’histoire, dessina dès le lendemain le Président Roosevelt venant à l’aide d’un petit ours tremblant de peur. Son titre, Drawing the line in Mississipi, faisait à la fois référence à l’incident de chasse et au problème frontalier. Le dessin fit les délices des lecteurs du journal dans tout le pays et donna de Roosevelt une image moins sévère. Berryman continua à faire intervenir l’ourson dans toutes ses caricatures concernant Roosevelt, lui donnant au besoin la parole. Cet ours est ainsi devenu célèbre sous le nom de « Teddy’s bear ». Pendant ce temps là, de l’autre côté de l’océan atlantique, à Giengen en Allemagne, une fabricante de jouets clouée sur une fauteuil roulant, Margarete Steiff, mettait au point la création d’un ours en peluche en s’inspirant des croquis que son neveu Richard, étudiant aux Beaux-Arts, avait fait au zoo de Stuttgart.

Margarete n’était pas très satisfaite de sa création, mais Richard, conquis, s’arrangea pour présenter ce prototype à la foire de Leipzig. L’ours en peluche de Margarete y reçu un accueil très chaleureux de la part des acheteurs européens. Néanmoins, c’est un distributeur américain qui en acheta 3000 pour commencer, car un an plus tard, il en importait déjà 12000 aux Etats-Unis. Tirant parti de la célébrité du dessin de Berryman, les publicités annoncèrent en grande pompe l’arrivée dans les magasins du « Teddy’s bear » en provenance directe d’Allemagne. Ce slogan publicitaire eu un tel succès que la demande d’ours en peluche ne cessa de croître. On finit même par ne plus parler que du « teddy bear« , terme qui allait devenir le synonyme d’ours en peluche. Les mythes autour de la création du « teddy bear » se développèrent à toute vitesse. Parmi les légendes, on peut retenir l’histoire de Morris et Rose Michtom, fondateurs de la Ideal Toy Compagny, qui lancèrent sur le marché un ours en peluche semblable à celui de Steiff, peu de temps après la fameuse partie de chasse de Roosevelt. Le couple aurait écrit au Président pour lui demander la permission d’appeler leur ours « Teddy ». Roosevelt leur aurait donné l’autorisation même si, à son avis, son nom ne présentait aucun charme particulier. Bien qu’aucune preuve ne vienne étayer cette histoire, elle n’en demeure pas moins savoureuse. C’est donc de l’ours de Roosevelt, du dessin de Berryman et du jouet de Steiff qu’est né le « teddy bear », notre nounours.

 

Depuis sa première mise en vente en 1903, il est resté l’un des jouets les plus populaires de tous les temps, et l’un des plus aimés des enfants, garçons ou filles.

 Ted Menten

   

 

 

IMG_3413.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 



19/12/2012
1 Poster un commentaire
Ces blogs de Arts & Design pourraient vous intéresser